Projet Méduses > Boîte à outils > Fiches pratiques > Stratégie – les approches

Stratégie – les approches

Lorsqu’on met en place une stratégie visant un·e ou des adversaires, il convient de déterminer la manière dont nous allons mener l’offensive. Les stratèges envisagent différentes approches qu’il convient d’utiliser et/ou de combiner selon nos forces et faiblesses ainsi que celles de nos opposant·e·s. On parle d’approches frontale, latérale et oblique

L’APPROCHE FRONTALE

Elle consiste en un affrontement franc et direct avec l’adversaire. Elle vise à utiliser la force pour le contraindre à la reddition. Facile à adopter mais difficile à exécuter, elle ne doit être considérée qu’en cas de supériorité de forces morales et matérielles sur la partie adverse (au moins sur le point visé)

OPPORTUNITÉS

  • Effet de surprise
  • Initiative d’action (imposition de contraintes à l’adversaire)
  • Démonstration de force
  • Élève le moral

NÉCESSITÉ

  • Forces morales hautes
  • Moyens importants
  • Rigueur de coordination

L’APPROCHE LATÉRALE

Elle consiste à tirer parti des faiblesses de son adversaire. Contrairement à la méthode frontale, elle s’adapte plus facilement aux changements de situation. Elle s’oriente en fonction de l’impulsion donnée par l’adversaire et vise à dévier sa force. Elle complémente l’approche frontale en diminuant la résistance de l’adversaire.

OPPORTUNITÉS

  • Fluidité
  • Affaiblissement des piliers de pouvoir de l’adversaire
  • Baisse de ses forces morales
  • Essoufflement
  • Dispersion

NÉCESSITÉ

  • Bonne analyse de l’adversaire
  • Anticipation de son comportement
  • Coordination

L’APPROCHE OBLIQUE

Elle vise à pousser l’adversaire à commettre des erreurs en biaisant son système de représentation et en opacifiant sa vision à long terme. Elle permet de délier les liens au sein des rangs adverses afin de les désorganiser. Elle doit l’influencer subtilement pour qu’il agisse en sa propre défaveur.

OPPORTUNITÉS

  • Manipulation de l’adversaire
  • Affaiblissement de ses défenses
  • Affaiblissement de ses alliances
  • Affaiblissement de sa pertinence stratégique

NÉCESSITÉ

  • Subtilité
  • Parfaite connaissance de l’adversaire
  • Parfaite connaissance de soi (afin de se prémunir des attaques obliques de l’adversaire)
  • Esprit critique (toujours en vue de se prémunir des tentatives d’obscurcissement de notre
    pensée)