INCLUSIVITÉ – CONTENUS & SUPPORTS

Cette fiche ne fait pas office de règlement : elle cherche surtout à conseiller et orienter les comportements.

L’INCLUSIVITÉ, C’EST QUOI ?

Maximiser les chances qu’un contenu ou qu’une structure matérielle, conceptuelle ou sociale soit confortable pour un spectre psycho-social de personnes le plus large possible. Cette fiche parle uniquement de l’inclusivité des contenus et non de l’organisation du Projet Méduses.

POURQUOI LE PROJET MÉDUSES SOUHAITE-T-IL AVOIR UN CONTENU INCLUSIF ?

– Le premier point de la charte cherche l’abolition de toutes les oppressions, pas seulement de l’oppression des animaux non humains. Le Projet Méduses essaye donc, autant que possible, de ne pas reproduire ces oppressions dans les contenus qu’il produit.

– Les activistes concerné·e·s par des oppressions sont souvent moteurs des luttes militantes. Il est donc intéressant d’utiliser l’inclusivité qui facilitera l’accessibilité pour les personnes exposées à ces oppressions ; et pour augmenter le nombre d’allié·e·s potientiel·le·s.

– Un contenu inclusif, même s’il est d’abord conçu pour des personnes concerné·e·s, facilitera quasiment toujours le travail des personnes n’ayant pas de besoins particuliers.

COMMENT ÊTRE INCLUSIF·VE EN PRATIQUE ?

►POUR UNE DISCUSSION VOCALE, UNE RÉUNION

– Annoncer s’il y aura un plan, ordre du jour ou non ; poster le plan en même temps que l’annonce de la discussion ; rappeler le plan pendant la discussion en précisant où on en est ;
– Utiliser au maximum le Guide de Discussion Vocale (épinglé au salon #texte-discussion, notamment) ;
– Veiller à couper son micro pour éviter les bruits parasites ou pour éviter de gêner la personne qui a la parole ;
– Favoriser les supports visuels quand c’est possible (diaporamas, slides, démo avec partage d’écran, etc.) ;
– Désigner des personnes référentes à qui poser des questions en privé, pour que celleux qui n’osent pas demander en public puissent avoir des réponses ;
– Proposer des pauses régulièrement et surveiller ses ressources personnelles. Les bannières dédiées peuvent être retrouvées dans le Drive, et sont aussi épinglées dans le salon #texte-animation.

►DANS LES TCHATS ET LES DOCUMENTS ÉCRITS

– Limiter les messages dans le tchat écrit : ils ont tendance à déconcentrer les animateur·ice·s et les Méduses ;
– Utiliser l’emoji :ironie: quand l’humour et les implicites sont utilisés ;
– Rendre ses rédactions plus lisibles : utilisation de couleurs, tirets, mots clés, schémas, tableaux, etc. ;
– Utiliser l’écriture inclusive.

RÉFÉRENCES / POUR ALLER PLUS LOIN

Ressources proposées par le Réseau Canopé Cap École Inclusive ; le FALC ; ou le guide pdf “Pédagogie et neuropsychologie” (Sylvie JACQUES & Rémi SAMIER, 2016) ; ou le podcast “Classroom adjustments ADHD”.