Définition : Volonté qui vise le bien et le bonheur d’autrui.

POURQUOI ?

La compétition est l’une des sources de toutes les injustices. La bienveillance est une solution à ce problème : elle permet de construire des relations saines et donc des groupes capables de collaborer. Bien que la bienveillance soit une direction de société désirable selon nous, elle a une importance particulière dans les luttes.

CE QU’ELLE PERMET

  • Faciliter l’inclusion des individus au sein du groupe ;
  • Faciliter l’inclusion des individus au sein du groupe ;
  • Faire attention au bien-être des individus ;
  • Diminuer les rapports de force, de compétition, de domination ;
  • Redonner de la confiance ;
  • Favoriser l’esprit critique par la liberté de poser des questions et soumettre ses réflexions sans subir de jugement.

À APPLIQUER

  • Être aimable, cordial·e, sympathique
  • Respecter l’autre, être tolérant·e
  • Être généreux·se et à l’écoute
  • Être patient·e, prendre sur soi
  • Prendre en compte les discriminations subies par autrui
  • Prendre en compte des sentiments d’autrui
  • Rassurer, soulager les souffrances

Penser au “Rasoir d’Hanlon” : attribuer les erreurs à la maladresse ou à l’ignorance de préférence, plutôt qu’à la méchanceté. Utiliser la mention “TW” avant de parler d’un sujet sensible / pouvant toucher à un traumatisme.

À ÉVITER

  • Couper la parole, silencier, prendre trop de place
  • Être condescendant·e, méprisant·e, élitiste…
  • Dénigrer, ridiculiser
  • Trop prendre sur soi
  • Émettre des jugements négatifs ou positifs sur les choix personnels d’autrui, son apparence, sa personne, son histoire…
  • Dévoiler la vie privée d’autrui (photos, nom réel, informations personnelles…) sans son consentement
  • Entretenir un climat de méfiance
  • Isoler, exclure
  • Être agressif·ve, violenter, harceler, proférer des menaces, insulter, frapper…
  • Exposer sa propre intimité (nudité…) à autrui (>>> Voir la FICHE “CONSENTEMENT“)

ATTENTION !

Les espaces de détente peuvent devenir toxiques si l’essentiel de ce qui y est dit est anxiogène, que des propos personnels sont utilisés pour décrédibiliser une personne ou faire du chantage envers elle.
Ce qui n’est pas accepté ne peut toutefois pas être contrôlé totalement : soyez gardien·ne de votre propre vie privée.
Il est souhaitable de ne pas tomber dans une position autoritaire, mais il est aussi préférable d’agir tôt dans l’émergence d’un conflit ou d’un inconfort, afin que cela ne prenne pas de trop grosses proportions.

COMMENT DÉSAMORCER UN CONFLIT ?

  • Essayer de comprendre ce que l’autre peut ressentir ;
  • Rassurer, utiliser un ton sympa, des smileys ; faire appel à l’humour ;
  • S’assurer d’avoir compris le propos, demander des précisions ;
  • Désamorcer les tensions en passant à l’oral ;
  • Prendre du recul sur la gravité du conflit, se refocaliser sur les enjeux et les objectifs de la lutte ;
  • Proposer de reprendre l’échange plus tard si la tension est trop élevée.

Si vous constatez un problème, n’hésitez pas à en faire part aux personnes concernées ou à des référent·e·s.