Il semble important de dissocier les différents espaces dans lesquels nous évoluons : leurs fonctions, contraintes et objectifs sont différent·e·s, de même que les risques qu’ils présentent. Il est donc nécessaire de les aborder de façon différente. Cette fiche pratique aborde les zones internes au milieu militant pour savoir comment les gérer. Elle est complémentaire à celle qui aborde les zones militantes externes.

ZONE DE RÉFLEXION

FONCTION : Permettre aux militant·e·s de poser des questions, partager des ressources, développer des réflexions, réfléchir à des stratégies…

UTILISATION : Laisser les questions être posées, répondre avec pédagogie, lire les commentaires précédents pour éviter les doublons, s’assurer de ne pas formuler de procès d’intention. Il est important de laisser les autres s’exprimer librement. Parler / écrire de façon simple et compréhensible. Ne pas négliger la dimension émotionnelle. Ne pas monopoliser ou couper la parole. Ne pas se mettre à plusieurs contre une seule personne, ne pas user de rhétorique. À l’oral, utiliser des tours de parole et un·e arbitre. Rédiger un compte-rendu pour permettre à tout le monde de comprendre les échanges et leurs conclusions.

RISQUES : La sur-théorisation peut entraîner une perte des enjeux et une “course à la pureté” qui peut être délétère pour la lutte. Il faut veiller à éviter l’entre-soi et à garder les pieds sur terre.

CONTEXTE : En dehors des temps d’action, afin de rester concentré·e. Lorsqu’on a suffisamment de patience, de pédagogie, d’énergie, du temps pour suivre l’échange.

ZONE D’ORGANISATION

FONCTION : Permettre la transmission rapide d’informations pour mettre en place et assurer le bon déroulement des actions. Ce sont des zones qui doivent être claires et concises.

UTILISATION : Laisser la place aux informations importantes. Ne prendre la parole qu’en cas de nécessité. Aller droit au but, ne pas débattre, valider par un like plutôt que par un commentaire, ne pas flooder.

RISQUES : Mise en place de hiérarchie permanente ; suivisme.

CONTEXTE : En préparation des actions, pour consulter les dernières informations, répondre aux sondages et annonces. Pendant les actions.

ZONE DE CONFORT

FONCTION : Se détendre, créer du lien, prendre du recul, trouver du soutien / de l’aide, exister hors de la pression sociale.

UTILISATION : Tout est permis tant que les principes de bienveillance sont respectés. Les espaces de détente peuvent devenir toxiques si l’essentiel de ce qui y est dit est anxiogène, que des propos personnels sont utilisés pour décrédibiliser une personne ou faire du chantage envers elle. Ce qui n’est pas accepté ne peut toutefois pas être contrôlé totalement : chacun·e doit être gardien·ne de sa vie privée. Il est souhaitable de ne pas tomber dans une position autoritaire, mais il est aussi préférable d’agir tôt dans l’émergence d’un conflit ou d’un inconfort, afin que cela ne prenne pas de trop grosses proportions.

RISQUES : Entre-soi, désengagement, “course à l’oppression”, recherche d’attention, etc.

CONTEXTE : Pour apprendre à se connaître. Quand on a besoin de décompresser, de se ressourcer.