Le Projet Méduses est un mouvement francophone animaliste et abolitionniste. Il défend les intérêts des êtres sentients, et s’articule autour d’un objectif : remettre en cause l’idéologie spéciste, favoriser le changement culturel, lutter contre les mécanismes compétitifs. En bref : abolir les systèmes de domination et les nuisances qui en découlent.

Le Projet Méduses s’inscrit dans un cadre visant globalement à minimiser les souffrances et à maximiser le bonheur.

Le projet part d’un constat : le mouvement animaliste pourrait être plus méthodique, plus solide, plus inclusif, plus bienveillant, plus stratégique, plus efficace.

Le Projet Méduses, ce sont donc des personnes qui proposent :
– De fédérer les militant·e·s autour d’un projet commun ;
– De valoriser les compétences et capacités de chacun·e ;
– De protéger et soutenir les militant·e·s ;
– De créer et mettre en place des actions communes (festivals, universités d’été, actions directes, safe zones, tractages…) ;
– Une éducation populaire à l’esprit critique et à une méthodologie de réflexion.

Pourquoi ce nom ?

La tête de la méduse, c’est notre front commun ; c’est ce qui nous rassemble en un seul et même mouvement. Les tentacules et les filaments, ce sont toutes les personnes impliquées dans cette lutte commune, chacun et chacune selon leurs capacités. Ce sont toutes nos forces, unies dans un même mouvement. C’est aussi un truc qui pique un peu l’ordre établi.

En quelques mots :

M – Méthodologie
É – Éducation
D – Détermination
U – Union
S – Stratégie
E – Efficacité
S – Soutien

Il y a aussi ce que nous ne voulons pas oublier. Nous pensons à l’une de nos camarades, engagée dans toutes les luttes pour la justice sociale. Elle luttait contre toutes les discriminations, toutes les oppressions. Elle combattait activement le spécisme et les souffrances qu’engendre cette idéologie ; bien déterminée à changer le monde.

En mai 2018, elle a mis fin à ses jours. Elle s’appelait Méduse. Nous voulons, avec ce nom, lui rendre hommage.